The Stanley Parable : Je pense donc… JE SUIS QUOI ?!

stanley 2014-01-05 09-12-45-92Aaah… Stanley… Toi qui n’étais qu’un pauvre employé de merde condamné à l’ignorance, enfermé dans cette cage ayant pour seule occupation d’obéir aux ordres de tes supérieurs. Ton travail minable consistait alors à appuyer sur les touches de ton clavier qu’on t’ordonnait. Et tu t’exécutais. Continuellement. Pour toujours. Mais tu étais heureux, n’est-ce pas ? Tu ne te posais pas de question, parce que cela n’en valait pas la peine. Tu obéissais, point.

stanley 2014-01-05 09-15-39-00

Et c’est pour cette raison que ce jour-là, alors que tu venais de t’installer à ton bureau comme tous les jours de l’année, prêt à retourner dans ta routine habituelle, tu ne savais plus comment agir. Car un événement venait de bouleverser ton quotidien : personne ne t’avait donné d’ordre. Ton écran était resté vide, sans aucune instruction. Que faire alors ?
Et c’est là que moi, joueur, suis entrée en jeu pour te filer un coup de main. En prenant possession de ton être, je pouvais enfin te libérer de cette routine infernale. Dorénavant, c’est sous mes ordres que tu agiras. Quoi, une voix dans la tête ? Oh, ça, n’en prends pas compte, elle aussi essaie de te contrôler. Ne l’écoute pas, écoute-moi plutôt. Même si cette voix te dit de prendre la porte de gauche, seul toi décides si cela en vaut la peine. Tu veux la porte de droite ? Eh bien on y va.

stanley 2014-01-05 10-00-11-83Et puis petit à petit, tu remarques que cette voix, malgré ses directives initiales, avait quand même plus ou moins prévu les situations inverses, celles où tu décides de prendre toutes les directions opposées à cette voix. Mais tu verras très vite que les conséquences peuvent être… plus ou moins surprenantes. Alors, Stanley, j’ai donc essayé d’établir mes propres règles. Aller constamment contre les directives de cette maudite voix n’apporte pas forcément que des bons présages. Car au final, tu constateras très vite qu’il s’agit également d’une certaine forme de manipulation, en te forçant d’aller à son encontre.

Oh, bien sûr Stanley, tu peux très bien envoyer paître tout le monde en finissant par t’enfermer dans ton propre bureau, mais qu’est-ce que cela t’apportera ? Tu admettras donc que ton bonheur est scellé dans une forme de dépendance totale à un être pensant à ta place ? Être un légume te réjouit donc tant que ça ? Oh allez, je sais que tu vaux mieux que ça. Pour la première fois, on te donne enfin l’occasion d’être toi-même, d’être STANLEY. Pense, Stanley. Pense.

stanley 2014-01-04 12-53-51-42

Cette voix… Quelle sensation auditive insupportable. A chaque pas franchi dans une nouvelle pièce, elle tente de te contrôler, de te manipuler. Et de me manipuler moi. Mais je ne veux pas. Je ne VEUX PAS. Je la déteste. Je la hais.

Et puis un jour, cette voix s’est également fait avoir. Au final, nous avons pu découvrir que ce n’est pas la voix qui tire toutes les ficelles. Mais alors… Qui est-ce ?

Stanley, qui es-tu vraiment ? Est-ce toi ou… moi ?

Note personnelle : 8/10
Parce qu’il m’en faut davantage, de cette drogue.

Partager cet article : Print this pageEmail this to someoneShare on Facebook5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *